Diagnostiquer une tumeur du testicule

Les tumeurs du testicule sont rares, leur incidence est de 4 à 6/100.000 hommes en Europe Occidentale. Leur incidence augmente, elle est plus élevée dans les pays industrialisés, très faible en Afrique et en Asie (<2/100.000 hommes).
Il n’y a pas de cause connue. Toutefois l’incidence est augmentée (x10 environ) chez les patients qui ont eu une cryptorchidie. L’augmentation d’incidence pourrait être liée à des facteurs environnementaux (entre autre rôle des perturbations endocriniens qui sont aussi à l’origine de troubles de fertilité).
Il y a environ 1% de cas familiaux mais aucun gène de prédisposition n’a été mis en évidence.
Il existe, dans la forme de l'adulte, une anomalie cytogénétique constante te spécifique, un isochromosome du bras court du chromosome 12, l' i(12p).
Le pic de fréquence est situé entre la puberté et 45 ans, il existe toutefois des formes de l’enfant survenant avant 7 ans et des tumeurs des hommes de plus de 50 ans (lymphomes et tumeurs à cellules de Leydig).



0 commentaires :

Enregistrer un commentaire