Les tumeurs intracrâniennes

Les signes cliniques recueillis lors de l’examen sont variables en fonction du siège et de la taille de la tumeur. Les tumeurs cérébrales se révèlent le plus souvent dans trois circonstances : les crises d’épilepsie, l’hypertension intracrânienne et les signes déficitaires focaux. Ces symptômes neurologiques ont une valeur d’orientation évidente et doivent conduire sans retard à un bilan radiologique, ils sont étudié en détail ci-dessous.
D’autres symptômes sont moins évocateurs : céphalées isolées, déficit moteur minime et/ou régressif, changement d’humeur …
Une découverte fortuite plus exceptionnelle est également possible. Du fait d’une topographie (frontale) ou d’une croissance très lente (méningiomes) ou enfin en raison d’un petit volume.(miliaire métastatique cérébrale).
Leurs découvertes se produit lors d’examens systématiques par imagerie effectué lors de bilan d’extension ou pour des affections non nécessairement tumorales de la tété et du cou.
L’interrogatoire systématique est important puisque la recherche d’altérations diverses peut conduire à la suspicion de lésions secondaires (métastases cérébrales). Par ailleurs le regroupement d’anomalies et leur apparition successive dans le temps ont une grande valeur diagnostic.



0 commentaires :

Enregistrer un commentaire